Apple et Samsung ont été condamnés pour obsolescence programmée en Italie. L’autorité garante de la concurrence en Italie a décidé ce mercredi 24 octobre de délivrer une amende de 10 millions d’euros à Apple et une autre de 5 millions d’euros à Samsung. C’est la lourde condamnation qui conclut son enquête pour obsolescence programmée. C’est une première pour l’institution italienne qui est la première autorité à sanctionner les deux entreprises pour ce motif. Les conclusions sont sans appel pour l’autorité garante de la concurrence qui estime que “les sociétés du groupe Apple et du groupe Samsung ont mis en œuvre des pratiques commerciales malhonnêtes”. es à jour de logiciels sur des téléphones Apple et Samsung “ont provoqué de graves dysfonctionnements et réduit de manière significative les prestations, accélérant de cette manière la substitution de ces derniers”, précise l’antitrust.

En substance, Samsung a poussé les propriétaires des smartphones Note 4 à installer une nouvelle version d’Android prévue pour le nouveau modèle, le Note 7, et qui a fortement ralenti les anciens modèles. Idem pour Apple, qui a poussé les propriétaires d’iPhone 6 à installer le système opérationnel développé pour l’iPhone 7, puis une mise à jour de ce système, entraînant des problèmes similaires à ceux rencontrés par les propriétaires de téléphones Samsung. L’antitrust a également sanctionné Apple pour ne pas avoir informé correctement ses utilisateurs de caractéristiques “essentielles” de ses piles au lithium, en particulier leur durée de vie moyenne et les modalités d’entretien. C’est pourquoi son amende est le double de celle de Samsung. L’autorité italienne avait ouvert une enquête en janvier à la suite des plaintes de consommateurs.