Comment les logiciels aident les dirigeants métier à atteindre leurs objectifs de performance

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Les entreprises françaises adoptant les architectures applicatives modernes (API, microservices, conteneurs), associées aux meilleures pratiques de développement moderne (DevOps, DevSecOps, Agilité), sont plus à même d’atteindre leurs objectifs de performance, de connecter différents systèmes et de prendre des décisions sur la base d’informations pertinentes. Tel est le constat dressé par CA Technologies dans sa dernière étude.

Les managers métier français jouent aujourd’hui un rôle de plus en plus actif dans la prise de décision, le développement et l’acquisition de logiciels. « La transformation numérique » est leur principale préoccupation, suivie par la « concurrence sur les prix » et le « niveau de maturité numérique ». 85% estiment que la modernisation des méthodes de développement et de livraison des logiciels et des applications est « très importante » ou « cruciale » pour la prospérité future de leur entreprise.

« Les logiciels sont au cœur des projets de transformation digitale et les entreprises savent qu’il est impossible de continuer à utiliser des applications traditionnelles monolithiques pour rester compétitives » souligne Alexander Michael, responsable des services de conseil chez Frost & Sullivan.

Autres enseignements de cette étude :

  • 84% des managers français considèrent que les applications logicielles sont « utiles » ou « très utiles » pour atteindre leurs objectifs de performance.
  • 78 % des entreprises françaises estiment que leur capacité à connecter des applications et des données pour produire des informations exploitables est « légèrement/nettement supérieure » à celle de leurs homologues, soit le pourcentage le plus faible enregistré en Europe.
  • 88% des entreprises françaises considèrent que leurs applications logicielles sont « plus ou moins/complètement » intégrées en termes de fonctionnalités, de partage de données, d’authentification et de sécurité.

L’étude compare également les performances des entreprises européennes qui ont une longueur d’avance dans l’adoption des architectures applicatives et des pratiques de développement modernes par rapport aux entreprises à la traîne. Elle montre que 66% des entreprises françaises disposent d’architectures applicatives « moyennement/très avancées », légèrement mieux qu’en Allemagne (64%) et en Italie (63 %), mais derrière le Royaume-Uni (77%).

Et ailleurs en Europe ?
En Europe, les entreprises qui adoptent des architectures applicatives modernes sont :

  • 6 fois plus susceptibles de déclarer que les applications contribuent « largement » à atteindre les objectifs de performance que celles qui sont à la traîne.
  • 5 fois plus susceptibles de déclarer que leurs applications sont « complètement intégrées » en termes de fonctionnalités, de partage de données, d’authentification et de sécurité.
  • 4 fois plus susceptibles de déclarer que leurs applications sont « nettement plus performantes » que celles de leurs concurrents pour produire des informations utiles.

Quant au taux de croissance de leurs bénéfices, il est 2 fois supérieur.

Quand la rapidité prime sur la sécurité
Cela dit, certaines problématiques demeurent : 70% des entreprises françaises affirment que les problèmes logiciels peuvent faire obstacle à la réalisation des objectifs de performance. Pour 68% des managers interrogés, la pression exercée pour déployer de nouvelles applications ou des mises à jour nuit à la qualité et à la sécurité. En outre, 66% pensent que leur entreprise privilégie parfois la rapidité sur la sécurité.

Alors que les API, les microservices et les conteneurs permettent d’accélérer le déploiement d’applications, 9 personnes interrogées sur 10 qui utilisent largement des architectures applicatives modernes affirment qu’il est difficile de gérer et de surveiller ces API, microservices et conteneurs. Face à ces problèmes, les entreprises considèrent que la mise en œuvre du DevOps, de solutions de sécurité et de pratiques de développement agiles sont indispensables pour assurer leur croissance à long terme :  76% des managers Français interrogés sont « d’accord » ou « tout à fait d’accord » sur le fait que les pratiques agiles les aident à répondre précisément aux besoins des clients. En outre, 73% des personnes interrogées considèrent que les tests de sécurité des applications en continu et le DevSecOps sont essentiels pour mettre en œuvre une architecture applicative moderne.

Les conseils de CA Technologies
Pour aider les entreprises à mettre en place une architecture applicative moderne, CA Technologies conseille de mettre en place :

  • une gestion complète du cycle de vie des API. L’objectif est ici de proposer aux entreprises de gérer de manière transparente les API, de leur création à leur test, leur déploiement et leur sécurité.
  • le test en continu (Continuous Testing). L’objectif est d’aider les entreprises à accélérer le cycle de développement des applications et à améliorer la productivité des équipes de développement agile.
  • une gestion de projets. L’objectif étant d’aider les entreprises à associer rapidement et simplement des investissements et des ressources à des initiatives stratégiques. Cette cartographie permet ainsi aux managers de modifier leur portefeuille de projets à la volée pour s’adapter aux changements soudains sur leurs marchés.
source:Infodsi
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »