NVIDIA dévoile ses GPU Turing avec une GeForce RTX 2080 Ti en tête d’affiche

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

En juin dernier, nous avons évoqué sur cette plateforme les nouveautés qui auraient éventuellement pu caractériser les circuits graphiques NVIDIA de la génération Volta à leur sortie en identifiant trois technologies particulières qui avaient de fortes chances de faire leur apparition sur Volta : la norme HDMI 2.1, la VRAM GDDR6 et la technologie RTX.

À ce moment-là, il était encore difficile de déterminer avec précision les spécifications techniques et la nomenclature des GPU nouvelle génération de NVIDIA, mais tout est différent maintenant puisque la marque au caméléon vient d’officialiser ses GPU grand public de la génération Turing. Zoom sur les successeurs de la génération Pascal dévoilés hier soir lors de la GeForce Gaming Celebration qui s’est déroulée à Cologne !

Les noms des nouvelles puces graphiques grand public du fondeur NVIDIA sont enfin connus. Après les GPU GeForce de la série 10X0, l’écurie des verts (par opposition à son concurrent AMD connu aussi comme l’écurie des rouges) a finalement opté pour la dénomination GeForce RTX de la série 20X0 pour ses nouveaux GPU grand public basés sur l’architecture Turing. Pour le moment, il semble assez difficile de savoir si NVIDIA a décidé de faire l’impasse sur Volta, si Turing = Volta ou si Turing est une étape intermédiaire avant Volta.

Le fabricant de GPU insiste simplement sur le fait que ses nouveaux GPU Turing gravés en 12 nm offriraient « jusqu’à 6 fois plus de performances que les cartes graphiques de la génération précédente [Pascal] ». Il aurait déjà prévu des mises à jour avec support ray tracing pour des jeux comme Battlefield V, Shadow of the Tomb Raider et Metro Exodus.

Cette architecture permet à NIVIDIA d’intégrer jusqu’à 18,4 milliards de transistors sur le die d’un seul GPU et ainsi, de créer le plus gros GPU grand public fabriqué à ce jour. Tous les GPU basés sur l’architecture Turing embarquent trois composants clés : des cœurs SM (cœurs CUDA), des cœurs RT (dédiés au Ray-Tracing) et des cœurs Tensor (dédié à l’IA et au Machine Learning). En plus des traditionnels ports HDMI (2.0b), Display Port (1.4) et DVI, on note également l’apparition d’une sortie vidéo USB-Type C (VirtualLink) sur les cartes NIVIDIA Turing, une sortie qui ciblerait les usages en rapport avec la réalité virtuelle.

Le choix de cette nouvelle nomenclature (RTX 20X0 au lieu de GTX) serait dû au fait que l’architecture Turing a donné naissance à la toute première génération de cartes graphiques grand public prenant en charge nativement une technologie de « ray tracing » (un procédé bien connu dans l’industrie du cinéma) à la sauce NVIDIA. Baptisée RTX, cette technologie a été développée par l’écurie des verts en étroite collaboration avec Microsoft. Signalons au passage que NVIDIA l’avait déjà implémenté sur ses anciens GPU Titan V et Quadro GV100.

C’est pendant la Game Developers Conference 2018 qui s’est tenu en mars dernier que NVIDIA avait présenté sa technologie RTX, une technologie de ray tracing qui permet aux créateurs de contenu et aux développeurs de jeux vidéo de proposer un rendu de qualité cinéma en temps réel pour donner vie à des mondes virtuels. Elle autorise un contrôle plus fin sur la luminosité, les reflets et les ombres afin de fournir des rendus qui sont censés être plus vivants et plus proches du monde réel. Grâce au ray tracing, au lieu de dessiner la projection d’objets 3D sur un plan de pixels, on simule la réalité en suivant le trajet qu’aurait pris un photon qui serait arrivé à l’œil de l’observateur pour déterminer sa véritable couleur.

Le vaisseau amiral de cette nouvelle génération de GPU NVIDIA sera vraisemblablement la GeForce RTX 2080 Ti avec ses 4352 cœurs CUDA, ses 11 Go de VRAM GDDR6, sa bande passante de 616 Gb/s, son TDP de 250 Watts, ses 272 TMUs et 88 ROPs. Il faudra deux connecteurs de 8 broches pour l’alimenter. Ce GPU serait, d’après son fabricant, jusqu’à six fois plus performant en matière de calcul dédié au ray tracing et jusqu’à 10 fois plus performant dans les calculs en rapport avec l’intelligence artificielle que les circuits graphiques GTX de la génération précédente.

La GeForce RTX 2080 Ti est accompagnée par la GeForce RTX 2080 qui dispose de 2944 cœurs CUDA, 8 Go de VRAM GDDR6, d’un TDP de 215 W et d’une bande passante de 448 Gb/s. Il faudra deux connecteurs (8 pins + 6 pins) pour l’alimenter. Leur petite sœur, la GeForce RTX 2070, devrait faire son apparition plus tard dans l’année.

La GeForce RTX 2080 devrait couter 849 euros, contre 1259 euros pour la GeForce RTX 2080 Ti et 639 euros pour la GeForce RTX 2070. Les partenaires de la marque au caméléon ont déjà présenté leurs GPU personnalisés (du côté de chez Asus, EVGA, Gigabyte, MSI, PNY et Zotac notamment). Mais ils ne sont, pour l’instant, disponibles qu’en précommande. L’arrivée officielle des modèles RTX 2080 Ti et RTX 2080 sur le marché est prévue pour le 20 septembre prochain.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »