« À ceux qui essayent juste de vendre leurs produits en promettant aux gens qu’ils vont devenir dev pro en quelques semaines Honte à vous ! »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le 22 mai 2018, par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités

Quel parcours préconisez-vous pour être un développeur professionnel ?

Parcours classique (DUT, Fac, école d’ingénieur) - 90,32%MOOC (formation en ligne ouverte à tous) - 17,74%bootcamp (formations courtes privées) - 9,68%Autres à préciser en commentaire - 22,58%

62 votants

Voter

Dans l’une de ses vidéos où il essaye d’expliquer ce qu’est un développeur professionnel (et par ricochet il donne des indications sur les éléments qui peuvent vous permettre de vous définir en tant que tel), Fredrik Christenson, un développeur logiciel, s’est intéressé naturellement aux études.

« La raison pour laquelle je fais ces vidéos est que je suis fatigué de la désinformation qui circule sur internet ; plusieurs fois, je suis tombé sur des personnes qui viennent me voir, cherchant des notions de base en programmation, et me disent que leur objectif est de devenir développeur professionnel en un mois ou deux. À chaque fois, je leur réponds que ce n’est pas faisable, il n’y aucun moyen d’être un développeur professionnel dans cet intervalle de temps », a-t-il expliqué en guise d’introduction.

Après avoir donc reçu plusieurs demandes de la sorte, il s’est bien évidemment demandé d’où ce fantasme pouvait provenir. Dans ses recherches, il est tombé sur un nombre impressionnant de tutoriels, payants ou gratuits, vidéo ou écrits, proposés par des « soi-disant développeurs professionnels » qui véhiculent l’idée selon laquelle, moyennant un investissement de quelques mois, vous pouvez devenir un développeur professionnel et chercher un emploi.

« C’est un très gros problème et c’est la raison pour laquelle je suis en guerre contre ces gens qui préconisent l’apprentissage rapide. Parce qu’il doit y avoir une différence entre ce qu’est un développeur amateur et ce qu’est un développeur professionnel. Et la raison pour laquelle cette différence existe n’a rien à voir avec l’élitisme, le prestige, ou le fait d’essayer d’être meilleur que quelqu’un d’autre. Cette différence est là pour permettre aux gens de mieux définir leurs attentes », a-t-il fait valoir.

Et d’expliquer que même pour ceux qui finissent par être convaincu, cela représente un danger : « imaginez que quelqu’un vienne publier sur internet que vous pouvez devenir un développeur professionnel en deux mois et décrocher un emploi chez Google. Son auditoire aura des attentes complètement biaisées. Ce qui va se passer c’est que quelqu’un va se donner à fond pour devenir un développeur professionnel. Il ne va pas décrocher d’emploi et il pourrait même se sentir stupide parce que s’il leur est dit qu’ils peuvent apprendre cela en un intervalle de temps si court, ils vont se dire “peut-être c’était pas si facile” ou encore “ça me prend plus de temps”. Ils vont avoir cette idée dans leur tête qu’ils sont stupides parce qu’ils essayent de faire en deux mois ce qu’un vrai développeur va accomplir en cinq ans ».

Pour Fredrik, il est important de combattre ce genre de propagande afin d’éviter que les gens ne tombent dans cet état d’esprit : « il s’agit donc ici de vous donner des informations plus précises ».

« Le développement logiciel n’est pas quelque chose que vous apprenez en quelques semaines puis être prêt pour un emploi », insiste-t-il.

« Comprenez moi bien : je ne viens pas faire l’apologie de l’idée selon laquelle vous avez besoin d’être un étudiant à l’université où vous devez suivre des cours d’informatique pour devenir un professionnel », a-t-il déclaré, insistant sur l’importance de ne pas s’imaginer passer professionnel en un laps de temps.

Combien de temps pour être un développeur professionnel ?

Selon Fredrik, cela dépend des individus et surtout des perspectives. Tandis que lui il affirme avoir passé deux ans à étudier le code, il rappelle que d’autres ont passé moins de temps et d’autres plus (certains ont passé cinq ans). « Au minimum, vous devriez investir un an, deux ans plus certainement, pour simplement en apprendre assez pour être prêt pour le marché de l’emploi ».

« À tous ces gens qui essayent de vendre leurs produits en promettant aux gens qu’ils vont devenir des développeurs professionnels en l’espace de quelques semaines, honte à vous », a-t-il déclaré. « Oui, il est possible d’apprendre le développement à un niveau amateur en quelques semaines », a-t-il reconnu, insistant sur le fait que les promoteurs d’idées de professionnalisation rapide devraient être honnêtes.

Un combat mené par plusieurs professionnels

Pour Peter Norvig, directeur de recherche chez Google, la programmation est quelque chose qu’on devrait normalement apprendre sur une période assez longue, 10 ans par exemple. C’est ce qu’il expliquait d’ailleurs dans un billet publié il y a quelques années et intitulé « Teach Yourself Programming in Ten Years ». Dans ce billet, il critiquait notamment les bouquins avec des titres comme « Apprendre X en Y heures/jours », par exemple « Teach Yourself C++ in 24 Hours ». Il disait avoir fait une recherche avancée sur Amazon pour répertorier les livres avec des titres de ce genre qui ont été publiés depuis l’année 2000. Et il en avait trouvé 512. Le point remarquable est que 9 des 10 premiers étaient des livres de programmation.

« Soit les gens sont pressés d’apprendre la programmation, soit la programmation est en quelque sorte fabuleusement plus facile à apprendre que toute autre chose », a-t-il conclu. Bien sûr, il pense que c’est plutôt parce que les gens sont pressés d’apprendre la programmation, mais il avertit qu’on ne peut rien apprendre de bon dans de courts délais, peu importe les techniques pédagogiques utilisées : « une mauvaise programmation est facile, les idiots peuvent l’apprendre en 21 jours, même s’ils sont des nuls », dit-il en citant des auteurs d’un bouquin en informatique.

Ses raisons sont évidentes. Dans un court délai, vous n’aurez pas le temps d’écrire plusieurs programmes significatifs, et d’apprendre de vos succès et échecs. Vous n’aurez pas non plus le temps de travailler avec un programmeur expérimenté et de comprendre ce que c’est de vivre dans cet environnement. En résumé, vous n’aurez pas le temps d’apprendre vraiment. Vous allez vous familiariser à la programmation ou au langage en question, sans avoir de connaissance approfondie. C’est ce.qu’il exprime par une citation du poète anglais Alexander Pope : « a little learning is a dangerous thing », ce qui peut se traduire en français par : « un peu d’apprentissage est une chose dangereuse ».

Source : developpez.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »