WannaCry est de retour

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

WannaCry est de retour

Le tristement célèbre ransonware a été utilisé dans la cyberattaque d’une usine de production de Boeing.

(CCM) — On le croyait définitivement éradiqué après la vague de cyberattaques de l’été 2017, mais le ransonware Wannacry semble continuer à faire des siennes. D’après un article du Seattle Times (lien en anglais), Wannacry a été utilisé ce mercredi 27 mars contre une usine de production du géant de l’aéronautique Boeing située à Charleston en Caroline du Sud et a bloqué une partie des lignes de fabrication du modèle 777. Dès les premiers signes de l’infection, l’ingénieur en chef de Boeing Commercial Airplane Mike VanderWel a tiré la sonnette d’alarme en appelant “tout le monde sur le pont” car le virus semblait se propager rapidement et avoir mis hors-service plusieurs machine de la ligne d’assemblage. Surtout Boeing craignait que Wannacry ne touche des équipements utilisés dans des tests fonctionnels d’avion, ce qui pourrait entraîner sa propagation vers des logiciels de pilotage.

Finalement, plus de peur que de mal, puisque les ingénieurs informatiques de Boeing ont réussi à circonscrire l’attaque et éliminer le problème avant que le ransonware ne se propage et bloque plus de machines. Il est cependant inquiétant de voir que Wannacry refait parler de lui alors que Microsoft avait normalement comblé la faille permettant l’attaque. S’il reste possible qu’une version plus récente de Wannacry circule, il se pourrait aussi plus simplement que Boeing n’ait pas installé de patch de sécurité sur toutes ses machines. On en aura le cœur net si d’autres attaques surviennent prochainement.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »