PDG de Softbank : les robots auront un QI de 10 000 dans 30 ans

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le 2 novembre 2017, par Coriolan, Chroniqueur Actualités

L’intelligence artificielle arrive et pourra être là plus tôt que vous le pensez. C’est ce qu’a déclaré le PDG de Softbank Masayoshi Son. À l’occasion de la Future Investment Initiative tenue à Riyad en Arabie Saoudite ce mercredi, le milliardaire japonais a abordé la question de l’IA. Dans 30 années, l’intelligence artificielle va avoir un QI de 10 000. À titre de comparaison, le QI moyen d’un humain est de 100 et un génie de 200, selon Son. Mensa, l’organisation internationale dont le seul critère d’admissibilité est d’obtenir des résultats supérieurs à ceux de 98 % de la population aux tests d’intelligence (le plus souvent, un test de QI), a commencé à accepter des membres dont donc le QI est égal à 130.

Le PDG de Softbank Masayoshi Son à côté du robot Pepper développé par son entreprise

L’idée que l’apprentissage machine (machine learning) va devenir plus intelligent que le cerveau humain n’est pas une idée nouvelle et les spécialistes l’appellent « singularité technologique ». Cette hypothèse suggère que l’IA va à un certain point devenir la seule source du progrès, cette « superintelligence » qui s’autoaméliorerait va engendrer un développement rapide et une « explosion d’intelligence » dépassant de loin l’intelligence humaine.

Les conséquences de cette singularité ont été débattues depuis les années soixante, mais quand elle va avoir lieu continue d’être une question de débat chez la communauté de la tech. Cependant, plusieurs futurologues et transhumanistes l’attendent pour la troisième décennie du XXIe siècle.

« La singularité est le concept selon lequel le cerveau [humain] sera surpassé, c’est le point de basculement, le point de passage, que l’intelligence artificielle, l’intelligence de l’ordinateur va surpasser le cerveau et cela va sûrement avoir lieu durant ce siècle. Je dirais qu’il n’y a plus de débat là-dessus, plus de doute », a dit Son.

Il est dans l’intérêt de Son de croire en les capacités de l’intelligence artificielle. Non seulement il est un leader d’une société de tech, mais il est aussi très investi dans le futur de l’IA. Son est en charge d’un fonds de 100 milliards de dollars, le Vision Fund, ce fonds devra investir durant les cinq prochaines années dans des entreprises dont l’activité est liée à l’IA. Son est particulièrement convaincu que la singularité va avoir lieu durant les « prochaines 30 années ».

Le PDG de Softbank pense que l’intelligence artificielle va radicalement changer chaque industrie. Comme analogie, Son se rappelle de la première fois qu’il a utilisé un smartphone, un outil qui a transformé le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

« Quand j’ai rencontré Steve Jobs avant qu’il ait annoncé l’iPhone, il m’a dit, ‘Masa, Masa, si tu vois sur quoi je suis en train de travailler, quand j’aurai fini, je vais te montrer, tu vas être consterné. Et quand je l’ai vu, j’ai été vraiment surpris. »

Aujourd’hui, les robots humanoïdes comme Pepper de Softbank nous impressionnent. En effet, ce robot est capable de percevoir les émotions humaines selon la description du site web. Dans le futur, Son prévoit que les capacités de Pepper vont nous faire rigoler.
« Dans 30 ans à partir d’aujourd’hui, ils seront en mesure d’apprendre tout seuls, ils vont peut-être rigoler de vous et de nous », a dit Son en pensant aux capacités des robots de 2017. Il ajoute « qu’aujourd’hui, ils sont mignons et ils resteront mignons, mais ils seront super intelligents. »

Actuellement, quelques robots sont plus intelligents que les humains dans quelques domaines, a dit Son. « Mais dans 30 ans, dans la plupart des domaines, ils seront plus intelligents que nous. Parce qu’ils seront un million de fois plus intelligents qu’aujourd’hui, un million de fois », a dit Son.

« Nous les humains nous avons créé des outils, le principe a été que l’humanité a été toujours plus intelligente que l’outil que nous avons inventé pour le contrôler, » dit-il. « C’est la première fois que l’outil va devenir plus intelligent que nous. »

Pour le milliardaire de 60 ans, les robots vont battre les humains dans pratiquement tous les domaines, mais il y en a un seul où nous serons en mesure de garder notre supériorité, est c’est bien l’imagination. En effet, certains humains auront plus d’imagination, puisque « le pouvoir du cerveau n’a pas de limite. L’imagination que nous pouvons avoir ne connaît pas de limite. Donc nous allons devoir travailler notre imagination et notre intuition. »

Source : CNBC

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »