Microsoft révèle sa propre tablette pour l’entreprise

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Lancée sur le marché de l’iPad, Surface Windows 8 Pro sera une tablette capable d’exécuter toutes les applications traditionnelles, mais pas en 3G.

Lors d’un événement mystère qui s’est tenu lundi soir à Los Angeles, Microsoft a dévoilé deux tablettes Windows 8 de sa propre fabrication. Outre un modèle grand public à base de processeur ARM et pour lequel la logithèque reste à écrire, on trouve une tablette destinée à l’entreprise. D’une diagonale de 10,6 pouces, cette tablette Surface Windows 8 Pro, dispose d’un processeur Intel et du système Windows avec le bureau conventionnel pour exécuter toutes les applications existantes. Elle pèse 900 grammes, est épaisse de 1,35 cm et grimpe à 128 Go de stockage. A titre comparatif, un iPad a une diagonale de 9,7 pouces, pèse 650 grammes, est épais de 9,4 mm, mais ne grimpe qu’à 64 Go de stockage.
De plus, la logithèque de l’iPad n’a rien à voir avec celle de Windows, obligeant de fait l’entreprise cliente à réécrire intégralement ses applications métier Windows pour iOS, le système d’Apple. Néanmoins, plusieurs éditeurs adaptent déjà leurs applications pour qu’elles s’utilisent au travers d’un navigateur web, en mode SaaS. Elles sont dès lors compatibles avec tous les appareils.

Mieux intégrée mais moins nomade

Surtout, la promesse de la tablette de Microsoft est que, grâce à Windows, elle s’intègre automatiquement au reste du système d’information. Là où l’iPad demande encore une première configuration manuelle, appareil par appareil. Puis un logiciel Apple supplémentaire sur un serveur, pour enfin déployer les applications et contrôler la flotte à distance.
D’emblée, les deux tablettes Surface semblent souffrir d’une limite : contrairement à l’iPad, elles ne supportent pas la 3G et ne devraient pouvoir se connecter à Internet que par le biais du Wifi. Cette absence de connexion 3G pénalisera a priori les travailleurs nomades.

Une stratégie à éclaircir

Dans la mesure où Microsoft se contente de fournir habituellement son système à des fabricants qui se chargent, eux, de construire et de vendre les appareils, la stratégie de proposer directement une tablette n’est pas très claire. On suppose en effet que l’éditeur concurrencera ainsi ses partenaires. A moins qu’il s’agisse de lancer pour eux la dynamique du marché.
Microsoft n’a pas encore communiqué la résolution de l’écran, la date de sortie, ni le prix de ses tablettes. Au mieux, on sait que le système Windows 8 devrait être disponible vers la fin de l’année.
Historiquement, Surface était le nom de la table tactile de Microsoft, laquelle a été mise à jour en 2011.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »